Le SNPI-FSU adresse une alerte à la ministre de l’Éducation Nationale.

jeudi 16 octobre 2014
par  SNPI-FSU4

L’accumulation des tâches administratives, la recherche de résultats immédiats visibles sur des indicateurs superficiels, la diminution des moyens humains et matériels, la multiplication des sollicitations sans que soient dégagées des priorités claires, le recours à une gouvernance de plus en plus injonctive provoquent une réorientation inquiétante du travail des IEN du premier degré.

Au-delà de ses conséquences pour les inspecteurs, du fait d’une détérioration des conditions de travail qui porte des risques psychosociaux réels et déjà tangibles, cette situation crée un contexte très défavorable à la mise en œuvre des évolutions nécessaires pour permettre une véritable démocratisation de la réussite scolaire.

Pour faire face à la complexification croissante de leurs missions, les fonctionnaires de l’Éducation nationale ont besoin que soient réunies les conditions nécessaires aux évolutions en profondeur. Les formes injonctives et superficielles de gouvernance contribuent à une perte de sens qui ne permettra pas d’engager les transformations nécessaires.

Le SNPI-FSU alerte la ministre de l’Éducation nationale et lui demande de prendre en compte les enjeux majeurs d’une telle situation.

Les Lilas, le 13/06/2014


Contact

SNPI
104, rue Romain Rolland
93260 Les Lilas
Tél : 06.82.13.53.66 ✆
mél : snpifsu@gmail.com