Carte scolaire : lettre aux IA-DSDEN

mercredi 23 mars 2011
par  SNPI-FSU2

le 14 mars 2011

Messieurs les inspecteurs d’académie, directeurs des services départementaux de l’Education Nationale

Nous savons que c’est contraints par la dotation ministérielle et non par des choix guidés par votre propre initiative que vous devez définir la carte scolaire de la rentrée prochaine. Nous partageons avec vous, à un degré de responsabilité sans doute moins éprouvant, la difficulté de devoir mettre en œuvre une politique de réduction de moyens que l’Education Nationale n’a probablement jamais connue dans son histoire.
Évidemment, nous mettrons ces mesures en œuvre car elles relèvent de nos fonctions.

Cependant, nous n’avons pas l’intention, dans les discours que nous tiendrons auprès des équipes enseignantes, des parents d’élèves ou des élus de tenter de leur faire croire que ces mesures puissent être justifiées par d’autres motifs que ceux d’un choix politique de réduction budgétaire.
Nous ne justifierons pas par des raisons pédagogiques la diminution des postes en RASED dont nous savons qu’ils contribuent à l’aide aux élèves en difficulté.

Nous ne justifierons pas, au prétexte de la difficulté de faire apparaître des plus-values spécifiques, la diminution des postes supplémentaires en zone d’éducation prioritaire car nous savons qu’ils contribuent à la lutte contre l’illettrisme.

Nous ne prendrons pas l’exemple de quelques situations isolées et caricaturales pour prétendre faire la preuve d’un manque d’efficience généralisé.

Nous ne comparerons pas les dotations d’un département avec des moyennes nationales car nous savons que les caractéristiques sociologiques de certains départements justifient des dotations particulières.

Nous ne prendrons pas le prétexte d’études incertaines sur le taux d’encadrement des classes pour faire croire que la preuve scientifique est désormais administrée que le nombre d’élèves par classe n’a aucune relation avec leur réussite scolaire.

Nous ne relativiserons pas la portée que représente, chaque jour, pour des centaines d’élèves, dans certains départements, le fait que leur enseignant absent ne puisse être remplacé, faute de moyens suffisants.

Le ministère nous rappelle régulièrement les obligations de réserve qui sont attachées à notre responsabilité. Nous sommes convaincus que l’obligation de neutralité s’inscrit dans les principes fondamentaux de la fonction publique et nous ne ferons pas obstruction, dans l’exercice de nos fonctions, aux décisions prises. Cependant, si les décisions politiques et leur justification appartiennent à la représentation nationale, il n’incombe au fonctionnaire que leur seule mise en œuvre.

Nous vous prions de croire, Messieurs les Inspecteurs d’ Académie, à l’expression de nos sentiments respectueux.


Documents joints

Lettre aux IA-DSDEN

Contact

SNPI
104, rue Romain Rolland
93260 Les Lilas
Tél : 06.82.13.53.66 ✆
mél : snpifsu@gmail.com